Gratiféria à Bécourt : 1ère édition vue dans la Voix du Nord !

Publié le par "Graines de Liens", l'association.

Gratiféria à Bécourt : 1ère édition vue dans la Voix du Nord !

C’est une première dans le Montreuillois. Dimanche prochain, pas de brocante dans le village, mais une gratiferia, une sorte de vide-grenier solidaire où il ne sera pas question d’argent, ni de troc. Tout le monde pourra donner et/ou prendre ce qu’il souhaite.

Le collectif Passerelles et les associations Graines de liens, La Brouette bleue et Il était deux fois sont à l’origine du projet. «  C’est une action commune autour de la citoyenneté  », résume Anthony Merlin (Graine de liens). Le lieu de la gratiferia n’a pas été choisi au hasard : «  Proposer ça dans un village, c’est symbolique, innovant et socialement chahutant ! Je n’ai pas connaissance d’autres gratiferias dans le secteur  ».

« Une règle du jeu tacite »

Il y aura un créneau le matin pour venir déposer des objets (10 h – 14 h) : meubles, vêtements… L’après-midi, de 14 h à 18 h, tout le monde pourra venir se servir. « On s’est inspirés du «troc livres», en se diversifiant. On peut déposer un livre et repartir avec un canapé, ne rien apporter et prendre un DVD ou une paire de chaussures… détaille Anthony. Il existe une règle du jeu tacite, on fait appel à la responsabilité des gens en espérant qu’ils comprendront l’éthique et l’esprit de la journée. » «  Le but n’est pas d’apporter un jeu avec une pièce manquante ou une cafetière qui ne fonctionne pas  », complète Céline Dal (Il était deux fois).

L’idée est aussi d’amener les visiteurs à réfléchir sur leur rapport à l’argent. «  Quelque chose qui n’a plus de valeur aux yeux de ma voisine peut être remis en circuit et correspondre à ce que je cherchais, explique Anthony. Alors que l’on a l’habitude d’acheter même si on n’en a pas forcément besoin, les cartes sont rebattues : on se repositionne sur la valeur des objets. »

Un débat sera lancé par des « porteurs de parole », qui interpelleront les visiteurs en leur posant une question. «  Des personnes de tous horizons et toutes cultures vont se rencontrer, se réjouit Céline. On pourra aussi échanger des savoir-faire… »

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article