Le lettre de F. 76 ans : aux artistes...

Publié le par "Graines de Liens", l'association.

Adressée aux intervenants extérieurs chantants, cette remarque d'une résidente nous amène nous aussi à prendre un peu de recul sur notre action professionnelle auprès des publics âgés accueillis...

« Chers artistes, ah ! Ces animations vieillottes…

Que vous soyez professionnels ou amateurs, solistes ou membres d’un groupe, ce mot voudrait d’abord vous remercier d’apporter quelques heures souriantes aux résidents des maisons de retraite. J’assiste bien souvent aux animations que vous proposez et me suis rendu compte combien il vous était difficile d’obtenir de votre auditoire un minimum d’attention.

Entre ceux qui arrivent en retard, ceux qui ne comprennent pas la raison de leur présence et le font savoir à voix haute, ceux qui entendent mal, ceux qui demandent ‘moins fort’, ceux qui partent en cours d’exécution, ceux qui… oui, vous avez bien du mérite à tenir bon ! Quel que soit le jugement personnel que l’on porte sur vos prestations, vous avez droit au respect de vos auditeurs, c’est la moindre des politesses et je tenais à vous le dire.

Je n’en suis maintenant que plus à l’aise pour vous exprimer mon regret devant le peu de variété de votre répertoire et vous demander de le rajeunir un peu. Oui, nous sommes tous des ‘vieux’, mais les chansons du ‘bon vieux temps’, croyez-moi, nous commençons à en avoir une indigestion ! Pensez-vous qu’à notre âge nous ne nous intéressons qu’à la Java bleue ou à Maurice Chevalier ? Ne serions-nous donc pas capable de nous enthousiasmer pour quelque chose de plus neuf ? Jugez-vous indispensable d’endosser parfois des tenues de scène dont l’indigence frôle le ridicule ?

Il nous arrive parfois que des artistes, après avoir chauffé leur auditoire, nous proposent autre chose que du recuit et se lancent dans un répertoire moins facile. Et ça marche ! Car notre âge ne nous empêche pas de garder notre esprit critique et d’apprécier la valeur artistique des prestations qui nous sont offertes.Alors, s’il vous plaît, évitez-nous à l’avenir de croire que vous pensez ‘cela est bien assez bon pour des vieux’. Le respect que j’évoquais plus haut doit être réciproque, n’est-ce pas ? Merci d’y réfléchir. Bien sincèrement, ».

Lettre rédigée en 2001 par une femme de 76 ans lors de l’opération « Lettre à… », www.fng.fr.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article